Le netlinking

Le netlinking SEO fonctionnement et définition
Le Netlinking fait partie, avec la création de contenu et le SEO technique, des principaux leviers du SEO. Même s’il est vrai que la création de contenu l’a remplacé comme levier principal, le Netlinking reste très important et il vous sera quasiment impossible de positionner une page sur une requête importante sans une bonne stratégie de netlinking. Ce qu’il faut juste garder à l’esprit est que le netlinking est une arme redoutable, mais à double tranchant. S’il peut faire beaucoup de bien à votre site, il peut aussi lui être néfastes vous vous y prenez mal (nous vous donnerons ci-dessous des éléments pour élaborer une bonne stratégie de netlinking)

Définition, fonctionnement et importance ; qu’est-ce que le Netlinking ?

Le netlinking est le fait d’acquérir des liens vers votre site à partir de sites tiers. Concrètement, le webmaster (appelons le Sebastien)  d’un site donné va pour une raison ou une autre décider de mettre sur une page de son site web (appelons le site-de-sebastien.fr) un lien vers une page de votre site web (appelons le mon-sitea.fr). Pour les moteurs de recherche dont Google ce lien va s’apparenter à un vote. C’est comme si Sebastien disait à Google qu’il trouve  mon-sitea.fr pertinent sur un sujet donné.

Google utilise ces votes dans son algorithme et plus un site acquière de liens entrant, plus il sera considéré comme important pour Google et plus ses pages seront mieux positionnées sur les requêtes qu’elles ciblent.

Cependant, tous les liens ne se valent pas. Si certains liens vont avoir un impact direct, rapide et déterminant sur votre positionnement web, certains liens n’auront aucun impact et peuvent même avoir un impact négatif (pénalité Google Pingouin). La question à se poser alors est : qu’est-ce qu’un bon lien ?

Qu’est ce qu’un bon lien ?

Un bon lien est un lien naturel. C’est-à-dire un lien qui n’a requis aucune démarche ou intervention de votre part. En d’autres termes, un webmaster a visité une page de votre site web, a considéré l’information qu’il a trouvée dessus très bonne. Suffisamment bonne pour qu’il se dise que lui-même ne pourrait pas faire mieux et décide, au lieu de traiter le sujet ; de renvoyer tous ses visiteurs qui pourraient être intéressés par le sujet sur votre page web (qui le traite mieux que quiconque).

Comme on le voit cela requière beaucoup de xx et s’il est vrai qu’il peut arriver qu’on acquière des liens de cette manière, il est aussi vrai que  c’est très très rare et l’écrasante majorité des liens que vous allez jamais acquérir, vont requérir une démarche, voire une stratégie de votre part.

Il faut alors veiller à ce que vos liens (non naturels) aient autant que faire se peut l’air de liens naturels.

Mais en règle général, on considère que pour être considéré comme acceptable, un lien doit provenir d’un site web de qualité, il doit se  trouver sur une page de qualité et doit être suffisamment optimisé (optimisé, mais pas trop).

Allez plus loin : Quels sont les caractéristiques d’un bon lien ?>>>

S’il est vrai que bien souvent, on n’a ni le temps, ni l’envie de contrôler tous les points cités ci-dessus, vous devez quand même rester vigilant sur les points ci-dessous :

  • Le site appartient au même secteur d’activité que le vôtre : ce qui le rend pertinent pour juger de la pertinence de votre contenu sur les sujets traités. Par exemple, si vous êtes un site de dentiste, un lien provenant d’un autre site de dentiste aura plus de poids qu’un lien provenant d’un site de podologue qui à son tour aura plus de poids qu’un lien provenant d’un site de beauté. A l’extrême, un lien provenant d’un site trop éloigné de votre secteur d’activité (vente de chemise en ligne, voyance, etc.)
  • Le site est rédigé dans la même langue que le vôtre : un lien provenant d’un site rédigé dans une langue différente que celle utilisée sur votre site pourra avoir un impact négatif.
  • Le site a au moins 1 an d’expérience : ce qui permet d’éliminer tous les sites de spams qui ne sont pas renouvelés au bout de la première année.
  • Son trustflow est d’au moins 15 : Compris entre 0 et 100, le trustflow est une estimation de la mesure de confiance que Google, au vu de la quantité et de la qualité des liens entrant d’un site; va avoir en ce dernier. Plus le trustflow est élevé, plus le lien sera de qualité et inversement. N dessous de 15, on doit y regarder de plus près avant d’accepter le lien.
  • Eviter les réseaux de sites : Certaines agences ou organismes mettent sur pied des réseaux de centaines, voire de milliers de sites qu’ils maintiennent et utilisent pour vendre des liens. Google lutte activement contre ce genre de réseaux, et une fois qu’il en découvre un, la pénalité est immédiate. Cette pénalité s’appliquera, dans un premier temps, automatiquement ; à tous les sites du réseau et dans un second temps, éventuellement ; à tous les sites qui ont utilisé le réseau dans leur stratégie.
  • Limiter le recours aux liens croisés : on parle de lien de croisé quand vous avez dû faire un lien de votre site vers un site tiers en échange d’un lien provenant de ce même site. On a alors un site A faisant un lien vers un site B qui à son tour fait un lien (retour) vers le site A. Google ne trouve pas ce type de liens très naturel et le déconseille.

Agence ou pas ?

Cette question revient très souvent au sein des équipes marketing et SEO, à qui confier la stratégie d’acquisition de liens.

Mon point de vue là-dessus est que dans le meilleur des mondes, toute votre stratégie SEO, et donc votre stratégie de netlinking ; doit être internalisé.

Ceci dit, on va rapidement se retrouver confronté à la réalité. En effet, le netlinking va nécessiter beaucoup de travail (sélection des sites, démarchage, négociation, finalisation) et le résultat est généralement assez maigre. De mon expérience personnelle, sur 100 demandes envoyées, vous aurez moins de 3 réponses positives et il vous faudra faire un lien retour vers ces sites.

Souvent l’option agence sera plus efficace, mais cela a un coup. En  effet, oubliez directement toutes les agences low cost. Leur stratégie est de faire du volume. Le résultat sera de piètre qualité et en général au bout de 3 ou 4 mois vous allez résilier le contrat. Pour vous ce sera de l’argent perdu voire une mise en danger de votre site. Pour eux ce sera une bonne rentrée d’argent en attendant la prochaine victime. Il vous faut donc choisir une agence qualitative et faire le pari de la qualité sur la quantité. 1 bon lien vaut mieux que 10 mauvais liens.

Le coût d’un lien de qualité moyenne tourne autour de 300€.

Ne faites jamais confiance à un prestataire externe. Vous devez le surveiller comme du lait sur le feu. Les liens acquis doivent respecter vos critères de qualité que vous aurez prédéfinis et intégrés dans le contrat. Négociez avec lui l’option de pré-accepter ou non les liens qu’il vous proposera. Tous les mois vous allez recevoir un rapport, lisez le toujours et faites toujours des commentaires. Histoire de leur faire bien comprendre que vous contrôlez la qualité de leur travail. Si à un moment ou à un autre ils sentent qu’ils peuvent vous refourguer des liens de moindre qualité sans que vous en rendiez compte, ils ne se gêneront pas de le faire. Tout simplement pas qu’il leur est beaucoup plus simple et beaucoup moins couteux d’acquérir des liens de moindre qualité.

Pour résumer, le Netlinking est très important pour le SEO. Son impact est réel, direct et déterminant. Vous ne pourrez jamais vous en passer surtout si vous êtes dans un secteur d’activité concurrentiel. Mais il est très chronophage. Je vous recommanderais donc de l’externaliser si vous en avez la possibilité. La seule obligation que vous aurez alors sera de contrôler que les liens sont de bonne qualité et aussi que la qualité soit maintenu tout au long de la prestation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom